Lettre scientifique du Cres, N°10, Approche intégrée de la résilience rurale à la sécheresse

Merci de partager.

Pour le Burkina Faso, les mutations climatiques environnementales posent la double menace de la perte des acquis de développement et de l’érosion des potentialités et perspectives de développement. Dans la gestion de cette menace, une attention particulière devrait être accordée au secteur rural. Il est un levier prépondérant de l’économie nationale, par la proportion de la population active engagée et la contribution au produit intérieur brut (PIB). Environ 40% du PIB provient de l’agriculture, de l’élevage, de l’exploitation des ressources naturelles, des systèmes de production particulièrement concernés par l’évolution du climat. Cette lettre scientifique propose des éléments théoriques, conceptuels et décisionnels pour une gestion de la résilience du secteur rural à la sécheresse, qui intègre l’interaction entre les systèmes de production du secteur rural.

La lettre scientifique : Lettre scientifique du Cres, N°10, Approche intégrée de la résilience rurale à la sécheresse